Happy Easter!

Je suis bien embêtée. J’avais déjà préparé mon article de Pâques quand j’ai remarqué qu’en fait, exceptionnellement pour l’occasion, les demoiselles Andreia et Didoline avaient décidé de nous proposer une sunday nail battle pascale. Jusque là, c’est rien de bien grave vous me direz, sauf que j’avais pas envie de faire des œufs dans ma première version, et que la contrainte ce sont les œufs. Qu’à cela ne tienne, vous aurez dans cet article mon nail art de Pâques et puis celui que j’ai refait pour la sunday nail battle: le « avec lapin » et le « avec œuf ».

Avec lapin

Voici la première version, celle que j’ai créée sans voir qu’il fallait des œufs pour la sunday nail battle. J’avais fait dans la simplicité, mais les quelques personnes qui ont eu l’occasion de voir la réalisation ont trouvé ça très sympa. J’ai posé une base, aucune couleur. J’ai fait des traits au pinceau fin avec deux verts: Green couture de L’Oréal et Happy Ending de Sinful Colors, pour représenter l’herbe. En accent nail, j’ai dessiné un petit lapin blanc, toujours au pinceau à nail art. Juste une touche de Rose (Free hugs, d’Essence) au creux des oreilles et des détails au nail art pen noir pour dessiner la frimousse de la bestiole.

Pâques1 Pâques2 Pâques3Voilà donc pour ce nail art rapide, de saison, mais sans œufs.

Avec œufs

Du coup, pour coller au thème, j’ai pris la peine de recommencer quelque chose sur Pâques qui aurait trait à un œuf de Pâques. Donc, j’ai carrément pris mes ongles pour des œufs et je les ai peints comme je faisais quand j’étais petite! Alors j’ai pris des couleurs mignonnes pour l’occasion: le vert, c’est Acid green, le 297 de Kiko. Le lilas, c’est Hello marshmallow d’Essence; le jaune c’est Bye bye birdy de Catrice et le rose, c’est Strawberry shortcake d’Essie.

J’ai peint un ongle de chaque couleur (le pouce a fini en lilas), et puis j’ai fait des points avec les trois autres. Et puis pour finir le tout, des décorations avec un nail art pen argenté, et voilà! Mes ongles sont des coquilles d’œuf.

Pâques1 Pâques2 Pâques3Voilà donc pour cette seconde tentative! Je ne sais pas si vous faisiez de la déco d’œuf quand vous étiez gamines, mais pour moi ça rappelle de bons souvenirs d’enfance. Et même si je n’ai plus l’âge de chasser l’œuf dans le jardin, je peux toujours m’en enfiler plein, affalée dans mon canapé… et c’est mon programme pour la journée!

Prenez soin de vous ♥

Cherry blossom

On les voit de plus en plus fleurir (badumtss) sur la blogosphère, les manucures pleines de petites fleurs de cerisiers japonais qui s’ouvrent avec la venue du printemps. Je me suis dit que j’allais essayer de le faire venir moi-même, puisqu’il a eu l’air d’avoir peur de la neige aussi.

Je me suis servie, comme base, du 09 de chez Hema, un bleu-vert sirène qui brille. J’avais dans l’idée de partir sur du mat, et puis en cherchant dans ma vernithèque, je me suis aperçue que ça faisait longtemps que je ne m’en étais pas servie. Il faut compter au moins deux couches pour avoir quelque chose de couvrant, trois idéalement, mais comme j’allais camoufler avec des dessins j’ai arrêté à deux. Une fois que c’était sec, j’ai dessiné des branches au nail art pen noir. Ensuite, j’ai dessiné les fleurs: trois petits points blancs pour faire les pétales, grâce au blanc de 2B, puis une touche de rose au milieu pour faire le cœur. Le rose, c’est le 289 Dark flamingo pink de Kiko. Une bonne couche de top coat pour fixer tout ça, et voilà!

Cherry blossom1 Cherry blossom2 Cherry blossom3 Cherry blossom4Je trouvais ça assez chouette pour du dessin à la main, et mes amies ont beaucoup aimé aussi, jusqu’à me demander quels autocollants j’avais posé. Bon, ça n’a pas eu le résultat que j’espérais, puisque la météo annonce encore et toujours de la neige, mais au moins j’ai essayé et puis c’était joli quand même!

Quand il recommencera à faire beau, si ça arrive, je ferai des flocons tiens.

Prenez soin de vous ♥

Fui de vacaciones

L’été passé, Chéri et moi nous étions rendus dans sa famille à Gijón, dans le nord de l’Espagne. Et avec cet hiver à rallonge, je me suis replongée, nostalgique, dans l’album des photos de ce petit voyage. Que de bons souvenirs qui remontent à la surface! Et tout ça méritait bien un petit nail art de circonstance.

Seulement, comment représenter cette magnifique ville avec autre chose que la mer et des poissons? C’était vite trouvé: au bord de la mer, au port, une œuvre qui s’appelle, je crois, Las letronas de Gijón. C’était exactement ce que je voulais représenter! Reste à le faire…

J’ai choisi de faire un dégradé sur base de French Riviera de L’Oréal. J’ai choisi Santorini lagoon en deuxième couleur, ce qui pourrait représenter le bleu du ciel et le vert de la mer… par exemple. Toujours est-il que j’ai pris mon pinceau à nail art et j’ai dessiné Las letronas de Gijón avec Rouge pinup de L’Oréal, ce qui n’était pas une mince affaire pour la future Parkinson que je suis!

Gijon3Gijon Gijon2Voilà le résultat, et ci-dessous je vous mets une photo trouvée sur Google images de l’oeuvre en question.

Je ne sais pas si vous trouvez ça très ressemblant ou très réussi, mais j’ai eu beaucoup de plaisir à retourner dans mes souvenirs et à réaliser cette manucure. Et vous, vous avez réalisé une manucure de vos vacances?

Prenez soin de vous ♥

Le bleu de la mer

L’autre jour, j’ai voulu faire un nail art avec un triangle. Ça consistait en deux bonnes couches de Kiko métallique argenté, puis un triangle avec Starry black. Tout était bien sec, c’était joli, je me suis dit que je ferais les photos le lendemain et puis je suis allée me coucher. Le lendemain, j’ai été boire mon café habituel, et en soulevant ma tasse je me suis aperçue que j’étais bonne à tout enlever avant même d’avoir fait de photos: tous les ongles avaient commencé à s’écailler.

Alors, pas contente du tout, je me suis demandée: la faute à qui? Le métallique, qui était protégé par une couche d’Essie, ou le sugar mat qui était resté sans top coat? Ou à moi, qui me serait trituré les ongles pendant la nuit au point qu’ils soient bon à recommencer? J’oublie la dernière solution, puisque je fais la même chose tous les jours et que rien de semblable ne m’était arrivé depuis bien longtemps. Donc, il me restait deux pistes: le sucre contre le métal.

J’ai entamé les hostilités par une couche de sugar mat. Ouais, une base, mais rien qu’une couche de Kiko et même pas de top coat, parce que ça ruine l’effet de texture et que du coup ça valait pas la peine de se taper 6 heures de train pour aller les chercher.

Et puis tant qu’à faire, j’en ai profité pour en tester un que je n’avais pas encore swatché: Sea blue, le bleu pailleté de la collection, le numéro 644. Je dois bien dire qu’il est absolument magnifique! C’est un très beau bleu, plein de douceur mais en même temps assez intense, grâce aux reflets et paillettes qui le parsèment. Je le trouve vraiment délicieux, je suis bien contente de l’avoir ramené avec moi. D’autant plus que pour le coup, j’ai travaillé avec et il n’a rien, pas un coup, pas une griffe, il est toujours au top!

Sea blue 5Sea blue 4 Sea blue 3 Sea blue 2 Sea blue 1Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je le trouve absolument fabuleux! Je pensais jusque maintenant que la master piece de la collection était le noir Starry black, mais pas du tout: c’est bien ce beau bleu! Alors si lui est parfait, serait-ce les métalliques qui ont une tenue décevante? Si vous avez testé, laissez moi votre avis! Vous vous en doutez, pour conclure cette affaire d’importance capitale, je reviendrai bientôt avec le test d’un métallique.

D’ici là, prenez soin de vous ♥