Cocktail melon-pistache

Lors de ma dernière virée shopping, je me suis offert deux vernis qui m’avaient tellement fait envie que je les avais même offerts à Marie avant de craquer pour moi. Ces deux mignons, ce sont des Mavala: Pistachio et Fresh Melon.

Le premier, je ne le trouve pas si pistache que ça, mais plutôt un joli vert tendre, très printanier, super doux. Il a un joli fini crème et en même temps, aux rayons du soleil, un côté irisé se laisse voir. Le deuxième, il me fait vraiment penser à l’intérieur d’un melon: un orange doux, très lumineux. Ces deux petits sont issus de la collection printemps de l’année passée, mais je trouve qu’ils sont encore très tendance cette année!

Alors pour les associer, j’ai repensé à un tutoriel que nous avait proposé Pshiiit il y a quelques temps: l’effet couture. Je me suis dit que c’était le plan parfait pour associer mes deux premiers Mavala.

Mavala1 Mavala2 Mavala3Bon, comme les couleurs choisies ici sont beaucoup plus claires et peut-être moins flashy que celles du tutoriel (quoique, orange et vert, c’est pas le plus discret), je me suis dit que trancher la limite avec du noir ce serait trop brut; du coup j’ai opté pour mon nail art pen argenté. J’ai préféré aussi faire deux ongles de chaque couleur et « casser » le deuxième avec la ligne, histoire qu’on puisse bien voir Fresh melon et Pistachio distinctement.

J’espère que ça vous aura plu, même si ces vernis ne sont « que » des vernis de l’année passée, je les trouve vraiment tous les deux surprenants! Je pensais bien les apprécier, mais pas à ce point: application au top, séchage rapide, brillance… C’est presque parfait! Aucun doute: ce sont mes deux premiers, mais probablement pas mes derniers!

Prenez soin de vous ♥

Publicités

I refuse to sink

Aujourd’hui, et comme beaucoup d’autres jours, j’ai vu ma copine Marie et je crois qu’elle a voulu faire passer un message: je dois arrêter de me plaindre de ne pas avoir de dotting tool. Elle en a même tellement eu marre, qu’elle m’en a offert un, juste pour que j’arrête de vous bassiner avec ça. Seulement pas de bol, maintenant que j’en ai un, vous vous doutez bien que je vais vous bassiner avec des petits pois.

I refuse to sink2Donc, pour tester mon nouveau jouet, j’ai fait un dégradé de petits pois bleus sur une base de gris, Metropolitan de chez L’Oréal. Et puis j’ai voulu tenter de voir ce que ça faisait en ajoutant une couche du top coat Smoky, de L’Oréal toujours, mais c’était pas top alors j’ai laissé en accent nail pour faire croire que c’est exprès. Vous n’avez jamais fait ça, vous?

I refuse to sink I refuse to sink3J’étais vraiment pas convaincue par ce semblant de manucure, mais finalement j’ai croisé quelques personnes qui m’ont dit que ça donnait bien, ce qui fait toujours plaisir… parce que si votre cœur de NPA est exigeant et dur à conquérir, les novices sont souvent émerveillées! Et puis je me suis dit que j’allais vous montrer mon nouveau bébé. C’est la grosse bague brute que vous voyez là, avec juste une ancre gravée dessus. Oui mais! Pas que, parce que dedans la bague, il se passe des choses aussi:

I refuse to sink ringDedans, il y a un petit message gravé:

I refuse to sink

Je l’ai trouvée sur Etsy, auprès d’une boutique qui s’appelle It came from the internet. Jetez-y un œil! :) Et puis vous pouvez aussi jeter un œil sur mon petit concours, qui est encore ouvert aux participations!

Prenez soin de vous les filles ♥

Franck who?

C’est le nom de cet article, et c’est le nom de ce vernis. Le nom, c’est ma copine Marie qui me l’a inspiré, un jour où elle a demandé à son joli-papa de lui citer une marque de vernis et qu’il a répondu « tes Franck truc là », en voulant parler des vernis qu’elle fabriquait elle-même, nos bien connus Franken polishes.

Et donc, je me suis lancée à créer mon premier vernis, mon rien-qu’à-moi. J’ai un peu bidouillé, j’ai pas le matériel: pas de billes mélangeuses, pas de pigments, pas de paillettes… rien que deux fards à paupières que je n’aimais pas. Un rose limite violent tellement il était fluo, et un bleu roi. J’ai tout cassé les fards, je les ai versé dans un flacon de top coat transparent sans marque et sans bille qui trainait là. J’en ai mis plein mon bureau, plein mes doigts, plein mes vêtements, et puis un peu dans le petit pot quand même. J’ai mélangé, mais sans bille ça se mélange très mal. Et puis je l’ai posé, et ça a fait ça:

Franck who 2 Franck who 4 Franck who1 Franck who3Alors voilà, ça a donné un vernis prune clair, assez irisé et étrangement mat. Ne me demandez pas comment ni pourquoi, je n’en ai pas la moindre idée…

Mais voilà, je suis arrivée à un résultat, je le trouve joli, je n’en avais pas de comme ça donc je suis assez contente. Prochaine étape, j’investis dans du matériel un peu plus sérieux pour me fabriquer tous les vernis dont je rêve mais que je pensais ne jamais avoir.

Vous en pensez quoi? Vous le trouvez joli? Et vous, vous en avez fait des franken?

Prenez soin de vous ♥

Rappel

Vous pouvez toujours participer au concours organisé sans aucune raison, et presque sans conditions!

Ikat print part 3 – fluo (avec un tuto dedans)

Je vous ai déjà parlé deux fois de ce type de manucure. La première fois, c’était avec des couleurs toutes douces, ici; la deuxième fois c’était en rouge et noir ici, et je vous avais demandé si vous préféreriez la revoir en nude ou en fluo. Certaines m’ont demandé la version flash, et je viens vous la présenter aujourd’hui. Je vous avais aussi expliqué vaguement comme faire, mais comme je m’emmêle les mots de temps en temps, je me suis dit qu’une explication avec photos à l’appui ça ne ferait pas de mal! Voilà ce que j’ai réalisé:

tuto fin 3J’avoue que le côté fluo ne ressort pas beaucoup, mais il faut dire que la luminosité n’aidait pas spécialement ce jour là. En vrai, ça se voyait vraiment plus.

Ikat print, le tutoriel

Passons aux choses sérieuses!

Étape 1: la base

tuto étape 1On commence, comme toujours, par poser une base. La mienne, c’est la base tout-en-un d’Essie. Dans ce cas, comme je misais sur des couleurs vives, j’ai posé une couche de blanc pour bien accentuer les couleurs. Si vous optez pour un ikat en noir, la base de blanc n’a pas grand intérêt bien sûr, donc sautez cette étape si vous ne misez pas sur du flash.

Étape 2: la couleur

tuto étape 2C’est le moment de choisir votre couleur de base. Vous avez vu sur les deux articles précédents qu’on peut vraiment faire cette manucure avec toutes les couleurs possibles. Ici, j’avais opté pour Lime cocktail de Sephora et le 289 de Kiko, qui sont deux couleurs vraiment pas discrètes.

Étape 3: les détails blancs

tuto étape 3Avec un vernis blanc, ici le Blanc d’Essie, on dessine deux taches par ongle. Pas besoin de vous ennuyer à prendre des petits pinceaux spéciaux, on y va avec le pinceau du vernis: pas la peine d’y mettre trop de précision, on va camoufler tout ça plus tard.

Étape 4: la deuxième couleur

tuto étape 4Ici, j’ai décidé de faire les opposés. Avec votre deuxième couleur, vous mettez une tache dans la tache blanche. Pas de panique si ça dépasse, c’est vraiment pas dramatique.

Étape 5: le nail art pen noir

tuto étape 5On vient avec un très petit pinceau ou un nail art pen, ou un bic, enfin un truc fin, faire des gribouillis au centre de la tache colorée. Comme vous voyez sur ma photo, c’est rien de calculé: je fais des traits, des taches, je griffonne…

tuto finEnsuite, toujours avec le même outil, on vient griffonner sur les bords blancs. Ici non plus, c’est rien de très précis, j’essaye d’opérer le même geste à chaque fois mais c’est pas toujours évident.

Voilà! Votre ikat print est fini, une bonne couche de top coat par dessus tout ça et l’histoire est pliée! Encore une fois, c’est rien de bien compliqué, il faut juste du temps pour laisser bien sécher entre toutes les couches.

Si vous tentez l’expérience vous aussi, ou si vous l’avez déjà fait, n’hésitez pas à me montrer tout ça! J’aime vraiment beaucoup ce motif et j’adorerais le voir dans d’autres teintes!

Prenez soin de vous ♥

Rappel

N’oubliez pas de participer à mon concours pour ne rien fêter! :)