#Nailstorming 11: let’s go to the beach!

Bah oui, c’est l’été, fais-nous rêver ! Cocktails, palmiers, plage, noix de coco & co(co) mais aussi jungle, flamants roses, ananas frais et mygales amicales, envoie nous du soleil, de la chaleur et l’envie de danser la Macarena à poil !

C’est l’été, c’est l’été… Chez mademoiselle Emma, peut-être. Mais dans le plat pays qui est le mien, au jour où je vous écris cet article (vendredi soir), il fait moche moche moche. Enfin, plus exactement, il fait un magnifique gris souris, agrémenté de quelques gouttes, et les températures avoisinent un gros 15°C. Alors quand il fait triste à ce point, je n’ai pas de grandes envies de cocktails ni de coco. Et encore moins de danser la Macarena à poil, même si l’idée me fait bien marrer. Pas facile donc de trouver quelque chose qui ne prenne pas trop d’énergie et de cassage de tête… ces derniers jours/semaines/mois ayant été plus qu’épuisants pour moi.

J’ai donc opté pour la grosse facilité: j’ai retourné mes plaques de stamping en cherchant un palmier. Et puis même ça, ça m’a mis la flemme, parce que je me suis dit qu’il faudrait au moins, genre, un gradient ou quelque chose du style. Et puis j’ai repensé à une manucure inspirante que j’avais aperçue sur la page Facebook de la marque Essie. Je vous montre de suite:

Let's go to the beach1 Let's go to the beach2 Let's go to the beach3 Let's go to the beach4Alors en somme, j’ai pris mon beige nude Rose bagatelle de L’Oréal (dont il va falloir que je m’offre un flacon de rechange, compte tenu de la vitesse à laquelle je l’use) que j’ai posé en deux couches sur tous les ongles. Après ça, j’ai pris un bleu de la même marque: Sky fits heaven, un beau bleu ciel, et mon nouveau Kiko, le 336 – bleu électrique que je vous montrais il n’y a pas si longtemps. L’idée est simple: avec le bleu clair, on peint la moitié dans le sens vertical. Une fois sec, on peint la moitié de cette moitié avec le bleu plus foncé pour un effet de dégradé suggestif: la plage, l’eau claire de l’océan, et les eaux profondes.

Pour comparaison, je vous montre ce que j’avais vu sur la page d’Essie:

« Sea and be scene » by Essie

Bon on est d’accord, c’est à un autre niveau de talent et probablement de retouche photo; moi, ma dextérité, mon Canon EOS 400D et mon grand talent à Photoshop, on n’y arrive clairement pas. Mais c’est pas grave, parce que même si c’est pas parfait, c’était simple à faire et j’ai beaucoup aimé porter cette manucure. Et après tout, c’est ce qui compte, non?

Prenez soin de vous ♥

Publicités

Dirty pink

Du rose tout sale, si c’est pas malheureux ça? Bon, c’était un rien volontaire, j’avoue. Il y a peu, j’avais commandé sur un site internet un des mini vernis Essie de la collection de mariage de cette année. J’avais longtemps hésité, et puis j’ai opté pour un rose tout doux et tout pâle, No baggage please. Comme il était vraiment très « mariée », j’ai un peu cassé son image avec les paillettes noires et blanches du top coat Confettis de L’Oréal Paris.

No baggage please1 No baggage please2 No baggage please3 No baggage please4Je ne sais pas bien quoi vous dire sur ce rose, sinon qu’il est pâle, assez froid, et pas super super couvrant. Je pense que j’avais mis trois couches ici, mais comme les vernis Essie sèchent généralement vite, il ne m’a quand même pas fallu la journée pour terminer l’ensemble. Par contre, pour enlever le tout, là… Merci les paillettes et les bases qui prétendent fonctionner pour l’enlèvement, je suis retournée à la bonne vieille méthode Ed’-aux-mains-d’argent, en faisant des papillotes! :D

Je reviens bientôt avec quelque chose de plus construit, là je suis bien forcée d’avouer que je n’ai plus aucune énergie!

Prenez soin de vous ♥

Premier essai montrable de cupcake

Et non, je ne suis toujours pas bonne en cuisine, je vous rassure et je me désole; je vous parle encore de vernis! L’autre jour, chez Happy hands, j’admirais son nail art cupcake tout rose et tout mignon. J’en profitais pour me rappeler que le peu de fois où j’ai essayé de refaire une manucure du genre, je m’étais vautrée en beauté. En fait, j’avais représenté sur mes ongles à quoi ressemblerait un cupcake si j’essayais vraiment d’en cuisiner un. Réponse: un carnage. Mais devant les sublimes ongles de la demoiselle, j’étais convaincue et je lui laissais un commentaire pour lui dire que dès le soir, j’allais tenter de réussir quelque chose. Je reviens vers vous pour qu’on rigole ensemble.

Pour faire ma petite popote, j’ai pris:

  • Rose bagatelle de L’Oréal en base
  • Ingenuous rose de L’Oréal pour les lignes roses
  • Sky fits heaven de L’Oréal pour les lignes bleues
  • Blanc d’Essie pour le topping
  • Strawberry pink de Kiko pour les pois roses
  • Rebel blue de L’Oréal pour les pois bleus

Cupacke1 Cupcake2 Cupcake3 J’ai tout fait à main levée au pinceau des flacons, sauf pour les pois sur le topping qui sont fait au dotting tool. Au niveau du choix de couleur, je suis un peu déçue: je pensais que ça donnerait vraiment mieux ensemble. Mais bon, cette fois-ci, le résultat ressemble plus ou moins à un cupcake, donc je m’améliore! En vernis en tout cas, parce qu’en cuisine, ça reste à voir… Ah et puis vous ne la voyez pas sur les photos, mais j’ai fait la main droite aussi (je précise, parce que ce n’est pas toujours le cas) et elle est pas pire que la droite! Jour de fierté pour la maladroite que je suis. Si une de vous à une recette absolument inratable et qui me permettrait de faire des petits gâteaux sans ruiner ma cuisine et mon moral, ma boîte mail vous est ouverte!

Prenez soin de vous ♥

Perceval le gallois

Donc, pour résumer, je suis souvent victime des colibris, sous-entendu des types qu’oublient toujours tout. Euh, non… Bref, tout ça pour dire, que je voudrais bien qu’on me considère en tant que tel.

Cet article n’est pas sponsorisé par la série Kaamelott, écrite par Alexandre Astier, mais j’aime autant la série que le vernis que je vous présente aujourd’hui. C’est-à-dire que je les adore tous les deux. Perceval, le personnage de la série, est parfaitement génial: c’est un abruti fini qui me fait hurler de rire. Par contre, Perceval le vernis, c’est une chose sérieuse!

Je sais bien qu’il a été vu, revu, commenté et recommandé sur toute la blogosphère, mais comme souvent, je ne cours pas pour les nouveautés. Du coup, j’ai attendu le bon moment et le bon site (et l’influence de Marie) pour me l’offrir. Bon, je ne suis pas super fan du pinceau trop carré, mais c’est vraiment tout ce que j’ai à lui reprocher. Enfin, il est difficile à prendre en photo, mais ça, c’est souvent le cas avec les vernis magiques!

Perceval1 Perceval2 Perceval3La couleur est magique, c’est de la classe monumentale en flacon. C’est le genre de vernis qui n’a pas besoin de top coat, et auquel j’aurais bien du mal à poser un nail art. Il se suffit à lui-même… en fait il est même peut-être déjà trop à lui tout seul tellement on ne voit que lui. Évidemment, pour une sortie discrète ou pour aller trier des archives, ça n’est pas forcément le vernis idéal. Mais bon dieu, qu’il est beau! Malheureusement, j’ai du aller bosser à l’improviste et il a souffert le pauvre… mais je suis certaine de le ressortir très, très bientôt!

Du coup, je suis tellement convaincue que je compte bien m’en offrir d’autres (parce qu’un vernis sans famille, c’est triste)… mais lesquels? Vous me conseillez?

Prenez soin de vous ♥

Dans le Languedoc, ils m’appellent Provençal. Mais c’est moi qui m’suis gouré en disant mon nom. Sinon, en Bretagne, c’est le Gros Faisan au sud, et au nord, c’est juste Ducon …